A propos

Crédits photos : Nel Walden

Tiphanie Canada

(née en 1989 à Bayonne) artiste peintre plasticienne

Tiphanie Canada est une artiste peintre plasticienne qui vit et travaille à Ascain, au Pays Basque.

Depuis son plus jeune âge, elle a toujours aimé la création artistique. Durant son enfance, elle s’est essayée à diverses pratiques comme la danse, le théâtre, le solfège et le piano puis les arts plastiques.

Au lycée, elle choisit la filière littéraire avec les arts plastiques en spécialité et en option. Parallèlement durant ses années de lycée, elle fréquente l’école d’art des arènes de Bayonne durant les ateliers du mercredi après-midi auprès de Dominique Berthomé. C’est durant cette période qu’elle se découvre une affection particulière pour la peinture acrylique et expérimente les techniques mixtes.

En 2008, elle obtient son Baccalauréat Littéraire spécialité Arts Plastiques, option arts plastiques cependant elle ne choisit pas d’intégrer une école d’art. Pendant les dix années qui suivent, la soif de découverte l’amène à alterner voyages et études. Elle s’expatrie d’abord un an à New York puis étudie divers domaines éloignés des arts à Bordeaux, La Rochelle, Bayonne, et s’expatrie à Shanghai, Marbella puis en Indonésie

«C’est par nécessité de retrouver un équilibre intérieur que j’ai remis ma passion au centre de ma vie. Il a fallu que je m’en éloigne pour comprendre à quel point cela fait partie de moi.»

Durant ses dernières années d’étude, le besoin de se replonger dans la peinture devient vital et ne la quitte plus. En 2018, elle obtient son master et commence à travailler dans la communication visuelle. Elle recommence à peindre pendant son temps libre puis décide de s’y consacrer pleinement à partir de 2019.

Pendant une année, elle peint de façon intense. Son style et son processus créatif s’imposent rapidement à elle. En 2020, elle commence à dévoiler ses travaux dans des expositions locales.

EXPLORER LA MATIÈRE, LA METTRE EN COULEURS, PUIS EN LUMIÈRE…

Une Technique singulière

Autodidacte, elle a développé sa propre expression plastique en expérimentant des techniques mixtes. Son intérêt pour les textures et la façon dont la lumière effleure les bas-reliefs la passionnent. Elle compose des tableaux dont les lignes principales sont des collages de ficelles. Le travail de couleurs intervient dans un second temps. L’observateur a bien souvent du mal à identifier la matière qui constitue le bas-relief qui est souvent confondu avec des émaux.